Les nouveautés

La lettre - Numéro 81 - 22 juin 2020

Se former et accompagner par les histoires de vie

19/06/2020

Les 5 et 6 novembre 2020, colloque organisé par l'IST Pierre Bourdieu et l'ASIHVIF - 8 cours Léon Bérard à Pau

Présentation : De la crise aux histoires de vie en formation

Et si cette crise sanitaire sans précédent était une formidable occasion de repenser le cours de nos vies ; Une nouvelle manière de penser nos relations, dans le monde, avec nous-même et les autres.

Car ce qui est en question ne se pose plus en termes de concurrence, de recherche de performance ou de compétition, mais plutôt dans nos modes d’agir, nos manières de partager, de coopérer, de cheminer ensemble. Finalement c’est probablement parce que nous sommes atteints dans nos corps, dans notre existence propre et dans les restrictions relatives à nos libertés individuelles que le sens de la vie est réinterrogé. Là où il s’agissait d’acquérir ou de posséder, il s’agit maintenant de comprendre qui nous sommes, comment nous voulons exister personnellement et socialement. Autrement dit, chercher à comprendre ce qui nous arrive pour être ensemble sur notre planète.

Comment en sommes-nous arrivés là ? C’est par cette simple question, à un moment particulier de la vie, que s’enclenche parfois la démarche en histoire de vie. En s’arrêtant de courir, en ralentissant les temps qui s’imposent à nous, nous pouvons réinterroger le sens de notre vie, nous engager dans une quête de sens sur l’existence. Pour cela, il nous faut revenir sur notre passé, repenser nos pratiques sociales et nos expériences personnelles, repenser nos manières de faire, reconstruire une histoire apurée de ce qui nous asservit, faire de notre vie une histoire.

Et si la formation n’était pas uniquement une question d’acquisition de savoirs, mais aussi et avant tout une démarche de mise en forme permettant à chacun en conscience de considérer ses expériences, de leur donner une cohérence, de s’engager dans une visée d’existence partagée pour le bien commun.

Aussi proposer ce colloque, La « place » de la personne dans les accompagnements institués ;   Se former et accompagner par les histoires de vie », est pour nous l’occasion d’élaborer collectivement des réponses que peuvent se poser de nombreuses personnes. C’est aussi participer à la reconnaissance des pratiques, à les situer dans une perspective épistémologique, à leur proposer un cadre méthodologique et éthique ; Finalement, partager ensemble sur ce qui participe d’une démarche d’élaboration de connaissances incarnées et inter-personnelles.

Au nom du comité d’organisation, Hervé Prévost

La lettre - Numéro 80 - 09 juin 2020

Devenir biographe : Prêter sa plume pour écrire la vie des autres

 07/06/2020

Livre de Michèle Cléach et Delphine Tranier-Brard 

Ce livre répond aux questions au fur et à mesure qu'elles se posent au cours de la réalisation d'une biographie, depuis le premier contact avec le client jusqu'à la publication, quel que soit le mode de publication (tapuscrit, autoédition, édition grand public). Les auteures commencent par proposer de mettre en place un outil du biographe le carnet de bord. Elles font ensuite une incursion dans ce que l'on appelle aujourd'hui le champ biographique pour y situer « la biographie familiale » qui est plus particulièrement l'objet de ce livre. Elles cernent les profils des personnes qui souhaitent devenir biographes et ceux des personnes qui font appel à un biographe. Elles entrent ensuite dans le concret du métier avec l'entrée en relation, le recueil du récit, les outils de la transcription et leurs différents impacts, les questions de la vérité, de la mémoire et de la transmission, les effets du récit sur le client et le biographe. À partir de la question : quel biographe voulez-vous être ? Elles traitent des notions de posture, de cadre, de déontologie et d'éthique. Elles passent ensuite à toutes les questions liées à l'écriture du récit ? : structure du texte, temps de la narration, narrateur, etc., celles liées aux méthodes du travail et de validation avec le biographé, comment finir le texte et comment finir la relation. Dans la dernière partie, elles examinent les questions liées à l'édition, les questions juridiques et l'aspect commercial du métier. Celles aussi de la formation continue indispensable si l'on veut rester un biographe compétent­. Tout au long du texte des témoignages de biographes, des propositions d'écriture, des présentations de cas, des suggestions pour un carnet de bord viennent émailler leur propos.

[Pour acheter chez l'éditeur]

RECHERCHE NARRATIVE ET PÉDAGOGIE : RÉCITS DE VIE EN FORMATION

07/06/2020

Summer School 2020 - III ÉDITION 10 - 11 septembre 2020 en ligne

La troisième édition de l'Université d'été de Summer School Ricerca narrativa e pedagogia: storie di vita in formazione dell’Università Cattolica, vise à approfondir le rôle du temps en tant qu'organisateur de signification et de configuration de l'expérience vécue. La narration avec et dans le temps produit des effets tant du point de vue de la formation de soi que dans l'attribution d'un sens aux faits et événements qui marquent la vie et l'expérience professionnelle des personnes. L'université d'été approfondira les processus qui lient "temps et narration" pour réfléchir à leur dimension formative et expérientielle.

 

Version italienne

RICERCA NARRATIVA E PEDAGOGIA: STORIE DI VITA IN FORMAZIONE

III EDIZIONE 10 – 11 SETTEMBRE 2020 on line

La terza edizione della Summer School Ricerca narrativa e pedagogia: storie di vita in formazione dell’Università Cattolica, mira ad approfondire il ruolo del tempo come elemento organizzatore di significati e configuratore dell'esperienza vissuta. Narrare con e nel tempo produce effetti sia dal punto di vista formazione di sé sia nell’attribuzione di senso ai fatti ed agli eventi che segnano la vita e l'esperienza professionale delle persone. La Summer School approfondirà i processi che legano "tempo e narrazione" per riflettere sulla loro dimensione formativa ed esperienziale.

 

Présentation par Livia Cadei (en Italien) 

Contact : Livia Cadei

Voyage et formation de soi ...

07/06/2020

Titre complet : Voyage et formation de soi - Vivre l’épreuve de l’ailleurs, entre initiations et mobilités

Livre de Loïc Brémaud, Hervé Breton et Sébastien Pesce (dir.)

Cet ouvrage envisage comme ressort essentiel du « voyage formateur » ce qui est éprouvé par le sujet voyageur. Il considère les dimensions expérientielles, notamment selon la perspective de l’autoformation existentielle. L’ouvrage est organisé autour de l’étude de voyages considérés pour leurs vertus initiatiques, de récits à la première personne de chercheurs ayant vécu des expériences de voyage au long cours, finalement de la mise en perspective des mobilités étudiantes. Cette collection de textes intéressera particulièrement les acteurs de la mobilité internationale, dans les champs de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle.

Vies et récits durant la catastrophe

06/06/2020

Le Samedi 20 juin 2020, web conférence de l'Université de Tours, en partenariat avec l’ASIHVIF - Récits de vie et formation au moment de la catastrophe : perspectives internationales

Vivre la catastrophe, c’est faire l’expérience de l’épreuve de l’incertain, du péril, de la perte, voire du deuil. Qu’elle soit vécue à l’échelle individuelle, collective ou mondiale, la catastrophe fait entrer dans le régime de l’incertain. Elle augure un cycle de mort/renaissance qui provoque la perte d’agentivité, la rupture des anticipations, l’émergence de nouvelles solidarités. Face à ces processus qui peuvent tétaniser et sidérer, l’une des fonctions du récit est de restituer une durée à l’expérience et de réinstaurer des formes d’historicité. La journée du 20 juin sera l’occasion de faire un tour du monde des récits de vie sous la période Covid. Ce tour du monde s’amorcera au Japon, continuera ensuite avec un stop en Inde, puis en Pologne, puis en Italie, en Espagne, au Portugal, en Suisse, en France, au Brésil, au Canada. L’ensemble des conférences seront en live, avec possibilité de les visionner ensuite. Vous pouvez vous inscrire en tant que participants. [Présentation en plusieurs langues]

APRÈS LE BAGNE, L'EMPREINTE DES CHAÎNES

24/05/2020

Livre de Monique Gaigneux

Les descendants d'un bagnard étaient marqués du sceau d'infamie. Et pour combien de générations ? Quand tenter de comprendre cette chape de plomb qui pèse sur le dos conduit à la découverte d'un ancêtre condamné « aux travaux de force », pour attentat à la pudeur, c'est le choc ! Se questionnant sur la transmission intergénérationnelle de mères à filles, l'auteure a entrepris un travail d'exploration de l'histoire familiale ancestrale. D'où la rencontre avec Victorien le grand-père de son grand-père. Entre rejet d'un héritage honteux et tenu secret et obligation de l'affronter pour s'en séparer, l'auteure, en racontant, se libère.

Les histoires de vie dans un monde en transformation

22/05/2020

Communiqué

Report du colloque Les histoires de vie dans un monde en transformation et nouvelles dates

Le colloque international prévu à Montréal (UQAM) du 19 au 22 mai 2020 a dû être reporté à cause de la pandémie de la covid-19. Il nous fait maintenant plaisir de vous annoncer les nouvelles dates. Si les conditions sont réunies, nous aurons le plaisir de vous accueillir à l’UQAM du mardi, 18 mai au vendredi, 21 mai 2021. Nous vous y attendons!

Adresse du site pour des mises à jour : https://sites.grenadine.uqam.ca/sites/hv/fr/hv2020

Au nom du comité d’organisation, Danielle Desmarais, coordonnatrice, professeure titulaire École de travail social - Université du Québec à Montréal

L’approche biographique et l’approche narrative dans l’intervention ...

28/04/2020

Titre complet : L’approche biographique et l’approche narrative dans l’intervention : convergences et spécificités.

Appel à contributions pour le volume 33, numéro 1 (printemps 2022) de la revue "Nouvelles pratiques sociales" (numéro sous la codirection de Danielle DESMARAIS, Professeure titulaire, École de travail social, UQAM et Annie GUSEW, Professeure associée, École de travail social, UQAM)

Ce numéro de la revue NPS veut rendre compte de la diversité des pratiques d’intervention avec l’approche biographique et avec l’approche narrative, de leurs caractéristiques respectives et de leur apport actuel dans un monde en profondes transformations sociales.

L’intervention est axée sur le changement. Un changement bénéfique aux individus, aux groupes ou aux collectivités, doublé, dans l’intervention sociale, d’objectifs de réduction des inégalités, des injustices, de promotion des droits, etc. Ce qu’on appelle maintenant l’approche biographique (Bertaux, 1980) d’une part et l’approche narrative d’autre part permettent de réaliser ces différents types de changement. L’approche biographique regroupe un grand nombre de pratiques et d’appellations, transitant depuis le début du XXe siècle du récit de vie en tant que technique de collecte de données en recherche – à l’histoire de vie et à l’(auto)biographie – vers le développement progressif d’une méthodologie autonome en sciences humaines, sociales et éducatives. La véritable révolution paradigmatique opérée par l’approche biographique tient toutefois au renversement complet de la posture motrice de production de connaissance et, conséquemment, d’intervention, qui est passée du chercheur.e-intervenant.e vers le ou les sujet(s) qui se raconte(nt). L’approche narrative, pour sa part, participe de ce nouveau paradigme car l’intervenant.e narratif.ve se distancie résolument de la position d’expert.e et place les savoirs de l’usager.e ainsi que les savoirs locaux au cœur de l’intervention.

Pour développer cette proposition, il nous semble important d’aborder quelques éléments du processus inédit d’intervention avec l’approche biographique, et plus particulièrement de son utilisation dans des groupes.  De plus nous traiterons de la posture clinique commune à l’une et l’autre approches, des enjeux théoriques et méthodologiques de la narration de soi dans l’intervention, en particulier dans l’approche narrative, ainsi que du rôle de l’intervenant.e dans les deux approches. Enfin, il nous semble essentiel d’aborder quelques effets de l’intervention biographique ou narrative : la réarticulation de la temporalité et l’édification d’un monde meilleur....

Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica" (v. 5, n. 13 (2020)

27/04/2020

La revue brésilienne "Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica" (v. 5, n. 13 (2020) vient de paraître

Vous trouverez tous les articles (la majorité en Portugais) sur les site de la revue ICI

Egalement des articles parus en français : 

Un article de Marie-Christine Josso

Titre complet : Les récits de vie et de formation: leurs fonctionnalités en recherches, formations et pratiques sociales 

Ce texte présente une tentative de délimiter les contours actuels et les ouvertures possibles de l’usage des (auto)biographie dans les champs de l’éducation, la formation, la santé, le social, les ressources humains en entreprises et cela quelque soient les formes méthodologiques et les façons de donner à voir (les arts inclus) qui seront données par les chercheurs, les auteurs, les professeurs et les formateurs. Les fonctions construites appartiennent aux prémisses d’une épistémologie méta-disciplinaire du sujet connaissant qui reste à construire par les nouvelles générations....

Un article de Gaston Pineau

Titre complet : Pour ancrer une politique de recherche en sciences humaines dans les histoires de nouvelles professionnalités socio-éducatives en formation

Pour que l’aventure des histoires de vie en formation influe sur les politiques de recherche en sciences humaines, l’article présente trois dispositifs français visant à mettre en culture publique les parcours de nouvelles professionnalisations de formateurs/ éducateurs sociaux, aux frontières des individus et des institutions: un dispositif d’ancrages documentaires dans des itinéraires de lectures, de recherches et de pratiques d’enseignants-chercheurs innovants; un autre d’appel à autobiographies professionnelles de formateurs d’adultes pionniers. Enfin la troisième partie présentera une utilisation personnelle de quatre portes pour entrer chez soi et tenter de mettre en culture les trésors cachés d’autoformation que toute vie recèle...

La lettre - Numéro 79 - 21 avril 2020

Pratiques d’orientation clinique en travail social

20/04/2020

Ouvrage collectif sous la direction de Sébastien Ponnou et Christophe Niewiadomski.

Avec les contributions de Mireille Cifali, Pascal Fugier, Vincent de Gaulejac, Florence Giust-Desprairies, Philippe Lyet, Marie Rose Moro, Rahmet Radjack, Jean-Bernard Paturet, Bertrand Ravon, Guy de Villers.

Cet ouvrage entend dénoncer le risque croissant de marchandisation, de technocratisation et de standardisation des pratiques relationnelles dans les différents domaines du soin, de l’éducation et de l’intervention sociale.
Partant d’une lecture critique des Pratiques fondées sur des données probantes en travail social – Evidence Based Practice in Social Work, il rassemble des spécialistes des principales composantes des recherches et pratiques cliniques en sciences humaines (psychanalyse, clinique de l’éducation, clinique narrative, clinique institutionnelle, sociologie clinique, psychologie clinique, ethnopsychiatrie, philosophie) pour en discuter les effets et les enjeux dans le domaine de l’intervention sociale.
Leurs apports doivent permettre de saisir les coordonnées théoriques, pratiques, éthiques et méthodologiques d’une pratique d’orientation clinique en travail social – Clinical Based Practice in Social Work comme alternative aux conceptions technocratiques, néopositivistes et libérales de la relation d’aide.

Récits de vie et savoirs : enjeux des enquêtes narratives ?

29/03/2020

Appel à textes pour la revue RECHERCHES QUALITATIVES (Volume 40, numéro 1, automne 2021)

Cet appel à textes interroge les usages contemporains des formes de récits de vie en recherche qualitative en déployant notamment des aspects méthodologiques afin de caractériser les effets de compréhension qu’ils génèrent chez les chercheurs·euses et chez les sujets qui s’impliquent. 

Mise en contexte
Les premiers usages des récits de vie en sciences humaines et sociales datent d’au moins un siècle. En anthropologie et en histoire, le recueil des récits a été privilégié dans les enquêtes de terrain et la recherche documentaire dès l’émergence de ses champs de recherche. En sociologie, les approches biographiques ont été employées en proposant un nouveau paradigme de recherche s’appuyant sur des méthodes qualitatives. Elles sont associées aux travaux de Thomas et Znaniecki de l’Université de Chicago et à la parution en 1918 de leur œuvre « Le Paysan polonais en Europe et en Amérique ». L’introduction des récits de vie en sciences humaines et sociales dans le monde francophone est plus récente. Ce passage de la narration biographique comme modalité de recherche et d’enquête date d’une quarantaine d’années. Les récits de vie ont été introduits dans une pluralité de recherches qualitatives s’intéressant à des problématiques telles que le chômage, la précarité, …

Databiographie

29/03/2020

Livre de Charly Delwar

Charly Delwart a toujours eu question à tout. Quand il a découvert, à la lecture d’une statistique, qu’il y avait sur Terre 200 000 loups sauvages pour 400 millions de chiens domestiques, il s’est posé une nouvelle question : si deux simples chiffres donnent une idée claire de ce que notre monde devient, est-ce que les statistiques pourraient aussi éclairer sa propre existence ? Dire qui il a été et qui il est aujourd’hui, à cet instant précis de ses 44 ans ?
En cherchant à représenter graphiquement sa vie intérieure et sociale, Charly Delwart crée un nouveau genre de biographie : celle qui se raconte en chiffres, en illustrant ses données personnelles d’histoires et de souvenirs. Une databiographie.

Qu’est-ce que l’on raconte de sa vie en la quantifiant ? C’est la question que pose ce livre. Et sa réponse est littéraire puisqu’il invente un mode de déchiffrement de soi, qu’il tend comme un miroir : en plongeant dans la databiographie d’un autre, c’est lui-même que le lecteur reconnaîtra

« Togetherness » and its discontents

29/03/2020

Livre de Lorenza Garrino et Barbara Brusch

In an era of new racisms, of walls that rise in the name of indifference and hatred, of seas where the desperate lives of men and women are lost hosting a conference whose title starts with the word “Together-ness” is a privilege and at the same time a sign of hope. It is a privile-ge because it means being able to bring together to our country an international community that, for more than 25 years, has put peo-ple and their stories at the centre of its research and training activi-ties. Humanity has an urgent need to find interests that unite rather than divide, indeed interests that orient the different forms of indivi-dual and social actions in the view of a common well-being. Howe-ver, the title of this conference also includes a second key term, “discontents”. Discontents is seen in its necessary and fundamental dimension of human existence and complex organizational systems This was the meaning of the Turin conference in which, for three whole days: scholars, operators, students and researchers tried to give answers to questions such as: What kind of learning emerges from the experiences of connectedness? Can life-based or narrative resear-ch itself enhance togetherness, and if so how, in which conditions and with what effects? Can togetherness become a delusion, a mysti-fication, a prison for the mind, or an obstacle in a world that celebra-tes individualism? This volume collects the numerous answers that arose during the working days and offers a plurality of looks as well as a variety of proposals that do not claim to be exhaustive, but offer themselves as starting points for other “conversations”. The variety of themes and approaches presented in this volume allows us to represent the togetherness as a kind of kaleidoscope: the elements are always the same, but depending on the rotation and position the shapes vary by proposing different figures

La lettre - n° 78 - 07 mars 2020

Narration du vécu et savoirs expérientiels

07/03/2020

Un numéro de la revue EDUCATION PERMANENTE n°  222-année 2020

Avec des contributions de membres d'ASIHVIF

Ce dossier d’Education permanente interroge les relations dialectiques entre les pratiques de narration du vécu et les processus de caractérisation des savoirs expérientiels. Différents plans sont examinés : la différenciation des pratiques narratives et des formes de récits qui en résultent ; la dimension contributive des récits à la manifestation des savoirs expérientiels ; la caractérisation des savoirs expérientiels dans les contextes de reconnaissance et de validation. La puissance formatrice des récits, par laquelle le rapport au vécu se transforme et les savoirs expérientiels se trouvent caractérisés, constitue un enjeu de premier ordre pour la formation des adultes et la recherche compréhensive en sciences sociales. Ce dossier se situe à l’interface des travaux provenant des histoires de vie en formation, de la recherche biographique, de la phénoménologie herméneutique et de la formation expérientielle. Ancrés dans différents contextes (formation des adultes, vie au travail, accompagnement en santé, VAE), les articles contribuent à instruire et à construire un paradigme : celui de la recherche sur les pratiques narratives dans les sciences de la formation, et par extension, dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Small Stories - Un nouveau paradigme pour les recherches sur le récit

07/03/2020

Livre de Sylvie Patron

Le concept de small stories a été introduit dans la discussion scientifique par Michael Bamberg et Alexandra Georgakopoulou. Il désigne « un ensemble d’activités narratives sous-représentées, comme les récits d’événements en cours, d’événements futurs et hypothétiques, d’événements partagés (connus), mais aussi les allusions à des récits, les récits différés ou encore les refus de raconter ». Le but de la small stories research est de déplacer l’attention, auparavant centrée sur les récits de soi, récits longs, pris en charge par un narrateur unique, consacrés à des événements passés non partagés, vers les récits courts et fragmentés que l’on trouve dans les environnements interactionnels de tous les jours.
Cet ouvrage vise à présenter au public français les principaux développements de la small stories research et à encourager la collaboration entre les chercheurs français et anglo-saxons, de même qu’entre les chercheurs de différentes disciplines

SmallStoriesSmallStories [267 Kb]

La « place » de la personne dans les accompagnements institués....

05/03/2020

Titre complet : La « place » de la personne dans les accompagnements institués. Se former et accompagner par les histoires de vie

Appel à communications

Les  5 et 6 novembre 2020 à Pau

La « place » de la personne dans les accompagnements institués : Se former et accompagner par les histoires de vie.
Ce colloque organisé par l’ITS de Pau et l’ASIHVIF a pour ambition de rassembler des professionnels, usagers et chercheurs pour penser les usages et effets des pratiques de récit de vie en formation : ceci dans les différents secteurs de la formation des adultes et dans les différentes formes d’accompagnements institués. L’organisation de cet événement favorisera le croisement des points de vue entre praticiens, experts et chercheurs, dans les domaines de l’accompagnement social, de la formation par les récits et de la recherche biographique.

Histoire de vie et recherche biographique : perspectives sociohistoriques

01/02/2020

Livre sous la direction de : Aneta Slowik, Hervé Breton, Gaston Pineau.

Préface : Franco Ferrarotti

Depuis la parution en 1918 de l'ouvrage fondateur The Polish Peasant in Europe and America : Monograph of an Immigrant Group de William Thomas et Florian Znaniecki, un puissant courant de recherche s'est déployé à partir des récits de vie. La vitalité de ce paradigme est réfléchie selon différentes perspectives sociohistoriques dans cet ouvrage. Ce livre collectif est le produit d'une recherche internationale sur la vitalité historique des approches narratives et biographiques.

La Lettre - N° 77 - 18 janvier 2020

Autoformation et connaissance de soi

12/01/2020

A paraître fin janvier 2020

Livre de Pascal Galvani

Ce livre propose une démarche de recherche-formation basée sur l'exploration des expériences intense de formation. La formation est vue ici comme un processus vital et permanent de mise en forme par interaction entre soi (auto), les autres (socio) et le monde (éco). L'autoformation se définit alors comme la prise de conscience, la compréhension et la transformation par le sujet de cette interaction. C'est la transformation du rapport à soi, aux autres et au monde. Les chapitres de la première partie présentent successivement la posture méthodologique, la conception théorique et les implications épistémologiques de cette approche existentielle de l'autoformation. La deuxième partie développe la méthode de recherche-formation-expérientielle par la prise de conscience et la compréhension des moments intenses (kaïros) d'autoformation. Cette démarche explore l'autoformation à partir des «kaïros» : c'est-à-dire les expériences vécues les plus décisives et les plus signifiantes pour chacun. Elle s'organise autour de deux noyaux : le retour réflexif sur l'expérience, et la mise en dialogue des interprétations. Les kaïros d'autoformation peuvent être définis comme les moments décisifs et signifiants de transformation du sujet dans son rapport à lui-même, aux autres et au monde. Enfin la troisième partie ouvre sur les enjeux contemporains de l'exploration de l'autoformation et de l'écoformation. L'exploration de l'autoformation existentielle est aujourd'hui vitale pour comprendre l'évolution des pratiques de transformation de soi dans un contexte mondialisé de crise écologique majeure, mais aussi de richesse interculturelle inégalée. Cette démarche peut nous aider à comprendre comment s'inventent de nouvelles manières de vivre et de nouvelles connaissances face aux urgences écologiques. Plus profondément encore l'enjeu apparaît comme celui d'un changement d'imaginaire tant au niveau personnel que culturel.

POUR UNE ÉTHIQUE DE L'ACCOMPAGNEMENT BIOGRAPHIQUE

05/01/2020

Livre sous la coordination de Anne Dizerbo et Jérôme Mbiatong

Issu des échanges et de la réflexion d'un groupe d'analyse de pratiques professionnelles, cet ouvrage met en avant la question éthique dans les pratiques d'accompagnement s'appuyant sur des approches biographiques. S'attachant à développer une praxis de l'accompagnement visant à promouvoir la puissance d'agir des personnes accompagnées, les auteur.e.s relatent et problématisent la manière dont chacune et chacun dans son domaine d'intervention est amené.e à rencontrer la préoccupation de la dimension éthique de sa propre action, du respect et de la dignité de l'Autre dans la reconnaissance de sa personne et de ses capacités, et se trouve confronté.e aux contraintes, visées et règlements institutionnels.

entretien avec Elizeu Clementino de Souza

04/01/2020

Entretien réalisé le 30 octobre 2019 à Salvador de Bahia, Brésil, par Hervé Breton, Président d'ASIHVIF

Professeur à la Post-Graduation enEducation et Contemporanéité, Départment d’éducation, Campus I, Université d’Etat de Bahia (PPPGEduC/UNEB), chercheur 1C CNPq.

Coordinateur du Groupe de recherche (Auto)biographie, formation et histoire orale (GRAFHO/UNEB).

Chercheur associé au Laboratoire EXPERICE (Université de Paris 13-Paris 8).

Trésorier de l'Association brésilienne de recherche (auto)biographique (BIOgraph).

Membre du Conseil d'administration de l'Association internationale des Histoires de vie en formation et de la recherche biographique en éducation (ASIHIVIF-RBE).

 

LA LETTRE - N° 76 - 19 décembre 2019

Contours de la vitalité du paradigme des histoires de vie en formation et de la

17/12/2019

Titre complet : Contours de la vitalité du paradigme des histoires de vie en formation et de la recherche biograhique

Trois ouvrages viennent souligner la vitalité des approches (auto)biographiques en s’inscrivant dans la continuité d’événements scientifiques. À l’occasion de l’anniversaire des cent ans de la publication de l’ouvrage The Polish peasant in Europe and America : monograph of an immigrant group de W. Thomas et F. Znaniecki (1918), en mai 2018, Aneta Slowik de l’Université de Basse-Silésie à Wroclaw a organisé, en collaboration avec l’Association internationale des histoires de vie en formation et de recherche biographique en éducation (ASIHVIF-RBE), un colloque international sur la Vitalité des approches biographiques. Du paysan polonais (1918) à nos jours (2018).

Les voies du récit : pratiques biographiques en formation, intervention et recherche coordonné par Marie-Claude Bernard, Geneviève Tschopp et Aneta Slowik est coédité au format numérique accessible en libre accès auprès des Livres en ligne du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (LEL du CRIRES) de l’Université Laval au Québec et des Éditions science et bien commun (ÉSBC) au Québec également. Les 16 chapitres présentent différents apports des pratiques du biographique dont des expériences employant les histoires de vie en formation professionnelle, des formes visant l’accompagnement et la transformation sociale et des réflexions soulevées par

des auteurs et des autrices qui utilisent les approches biographiques en recherche en éducation.

Approches (auto)biographi- ques et nouvelles épreuves de transitions. Construire du sens avec des parcours de vie, coordonné par Aneta Slowik, Patrick Rywalski, et Elizeu Clementino de Souza est édité chez L’Harmattan. Cet ouvrage apporte des éclairages d’intervenantes et intervenants dans des dispositifs de formation, de chercheurs et chercheuses, de personnes elles-mêmes autrices de ces récits. Les 16 chapitres interrogent la perception de ces divers acteurs et actrices quant aux dynamiques de migrations et de transitions personnelles. La première partie propose des regards pluriels dans la manière de raconter la migration en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord. La seconde partie raconte les transitions vécues par des femmes et des hommes en lien avec leur santé, leur émotion, leur spiritualité, leur environnement.

Histoire de vie et approches biographiques : histoire et vitalité d’un paradigme, coordonné par Aneta Slowik, Hervé Breton et Gaston Pineau est publié également chez L’Harmattan. Ce livre est issu de deux colloques conjoints entre l’Université de Basse-Silésie à Wroclaw (Pologne) et l’Université de Tours (France) en l’honneur du centenaire de la parution de l’ouvrage de William Thomas et Florian Znaniecki. Il manifeste et concrétise les partenariats scientifiques entre les établissements, facultés et personnels de la recherche, soutenus notamment dans le cadre des conventions et accords d’établissement Erasmus. Le colloque Vitalités des approches biographiques, organisé du 09 au 11 mai 2018 par l’Université de Basse-Silésie puis le colloque Les sciences sociales à l'épreuve du terrain. Logique d'enquête, approches narratives et dynamiques coopératives depuis l'école de Chicago, organisé à Tours du 15 au 18 novembre 2019 par l’équipe Éducation, Éthique, Santé (EA7505) et le Département des sciences de l’éducation et de la formation de l’Université de Tours. Ses enjeux : penser le paradigme des histoires de vie et récits de vie depuis les premiers travaux de l’École de Chicago pour en penser les pratiques contemporaines et les enjeux dans les recherches en sciences sociales.

Marie-Claude Bernard, Hervé Breton, Gaston Pineau, Patrick Rywalski, Aneta Slowik, Geneviève Tschopp, Elizeu Clementino de Souza

LA LETTRE - N° 75 - 23 novembre 2019

Récits en période d'incertitude : démocratie, mémoires et utopies

23/11/2019

EN PREPARATION

Du 21 au 24 septembre 2020 à Brasilia - IXème Congrès International de Recherche (Auto)biographique - (IX CIPA)  - Colloque organisé par l'Association brésilienne de recherche biographique (BIOgraph) et l'Université de Brasilia (UnB) à UnB.

Notre CHARTE traduite en Portugais (Brésil)

16/11/2019

APPROCHES (AUTO)BIOGRAPHIQUES ET NOUVELLES ÉPREUVES DE TRANSITIONS ...

13/11/2019

Titre complet : APPROCHES (AUTO)BIOGRAPHIQUES ET NOUVELLES ÉPREUVES DE TRANSITIONS - Construire du sens avec des parcours de vie

Livre sous la direction d'Aneta Slowik, Patrick Rywalski, Elizeu Clementino De Souza

Comment construire du sens avec des parcours de vie, plus qu'avec des discours surplombant cette vie ? Comment les personnes racontent-elles les différents moments de leur vie les ayant amenées à changer d'environnement, à modifier leur état intérieur ? Seize récits venus du Brésil, du Niger, du Québec, d'Albanie, d'Algérie, de France, de Pologne et de Suisse nous montrent la traversée d'une région à une autre, leur propre développement et leur cheminement profond.

Relier ces visions d’une démarche externe et visible à celle interne et cachée apporte une force d’interprétation à ce que nous croyons saisir des dispositions de santé, de spiritualité, d’écriture, d’émotions. C’est montrer la complexité du réel. Les auteurs et autrices, venant du monde de la recherche ou de la formation des adultes, révèlent ces souffles de vie, ces espoirs, ces énergies intimes. Le double mouvement de la migration et de la transition personnelle s’interpelle en écho dans les deux parties de l’ouvrage. Cent ans après la publication du classique de la sociologie américaine The Polish peasant in Europe and America : monograph of an immigrant group de W. Thomas et F. Znaniecki (1918), deux autres ouvrages, présentés à l’intérieur du livre, viennent souligner les apports et les mouvements des approches biographiques. Ces textes évoquent l’actualité toujours croissante des pratiques d’approches (auto) biographiques comme une nécessité de renouvellement du sens de la vie au moment où nous sommes autant confrontés à l’immatérialité de nos actions quotidiennes.

Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)Biográfica

12/11/2019

Une revue en langue portugaise (Brésil) sur l'autobiographie.

Revue animée par Elizeu Clementino de Souza, professeur à l'université UNEB du Brésil, Bahia, Salvador  membre de l'école doctorale en Sciences de l’Education (UNEB) et de l’Association Brésilienne de Recherche (Auto)Biographique (BIOgraph), membre de l'ASIHVIF

Cette revue paraît trois fois par an depuis 2016.

Le numéro 4-12 vient de paraître avec un dossier "Pesquisa (auto)biográfica em educação na Ásia"

Mise à jour des membres du bureau

05/10/2019

Fatima Hamey-Warou parle de son livre "Mon père, ce tirailleur nigérien"

03/10/2019

Une vidéo de L'HARMATTAN 

 

Fiche du livre

Christian Leray présente "Mon père, ce tirailleur nigérien" (Fatima Hamey-Warou)

03/10/2019

AVANT-PROPOS A LA RENCONTRE-DEDICACE DE FATIMATA HAMEY-WAROU

Auteure du livre Mon père, ce tirailleur nigérien (Ed. L’Harmattan, 2019) - Maison Internationale de Rennes le 8 novembre 2019 à 19h - Auditorium de l’Espace international Pierre Jaffry - Soirée animée par Marie et Gilles CLAINCHARD (APIVE, MATA et AREHVIE-ASIHVIF)

Ce livre de Fatimata Hamey-Warou a été un moyen pour elle d’approfondir le récit de vie de son père qu’elle avait commencé à écrire dans notre livre L’Arbre à Palabres & à Récits – De l’Afrique au Brésil en passant par la Bretagne (L’Harmattan, collection Histoire de Vie & Formation, 2014) où elle disait notamment : « Issue d’une famille à majorité de filles, j’ai eu la chance d’avoir un père qui était convaincu que pour réussir dans la vie, il fallait aller à l’école… Mon père, engagé dans les années 1940, faisait partie des tirailleurs sénégalais » (LERAY C., HAMEY-Warou, F., 2014, p.89).

Son livre Mon père, ce tirailleur nigérien (2019) est une façon de se réapproprier son identité et il est intéressant de noter qu’à propos du terme de « tirailleur sénégalais », l’historien malien Bakari Kamian écrit : « Les tirailleurs sénégalais, la Force noire ou l’Armée noire sont des créations spécifiques à la mentalité coloniale française qui, d’une part, se fait la championne de l’assimilation culturelle de ses sujets et, d’autre part, renforce les instruments de coercition : le travail forcé, le portage forcé, les prestations, la loi sur l’indigénat, l’arbitraire, l’injustice qui ne marquent aucun progrès par rapport à l’esclavage » (Bakari Kamian, Ed. Karthala, 2001, p.45). Ainsi, comprenons-nous mieux Fatimata lorsqu’elle continue sa lettre à son père en écrivant : « Vous n’avez jamais arrêté de me répéter que ce qui a été injuste c’est au niveau de la pension. Je sais que vous êtes mort sans avoir touché votre pension malgré les innombrables recours. Pourtant vous n’avez jamais détesté la France, ni nourri de haine, ni de colère ! C’est vous qui avez transmis à toute votre descendance l’amour de la France. Aujourd’hui, je me sens entièrement Française, même si j’ai gardé des liens avec mes sœurs et mes frères restés au Niger ».

Cette affirmation montre bien qu’elle continue d’inscrire son propos dans la continuité de son récit de vie autour de « l’Arbre à Palabres et à récits du mieux vivre ensemble », tout en donnant à son père la voix symbolique de ces tirailleurs trop longtemps oubliés par divers gouvernements, même si on a pu observer une reconnaissance tardive lors des commémorations officielles de 2018.

A ce propos, Fatimata a été invitée à réaliser deux Conférences par le Collectif AFRICA50 en partenariat avec la ville de Lyon et sa métropole, au mois de novembre 2018 à la médiathèque Jacques Prévert ainsi qu’au Centre culturel Jean Moulin de Moins. Suite à ses Conférences, elle a tenu à se rendre à la « Nécropole nationale de Chasselay » où elle a rendu hommage aux 196 tirailleurs massacrés par les SS allemands, tirailleurs originaires de différents pays d’Afrique de l’Ouest qui sont inhumés dans ce lieu de Mémoire.

Christian LERAY, Sociolinguiste associé au Centre de Recherche sur les Francophonies (CERELIF), Chargé des Relations internationales au Bureau de l’ASIHVIF

[Fiche du livre]

LA LETTRE - N° 74 - 09 septembre 2019

Les voies du récit

09/09/2019

Titre complet : Les voies du récit - Pratiques biographiques en formation, intervention et recherche

Coordonnée par Marie-Claude Bernard, Geneviève Tschopp et Aneta Slowik et postface de Pascal Galvani

Les récits de vie sont bien connus en recherche. Ils permettent de construire une vision fine et subtile du monde vécu, de la société vue de l’intérieur. Mais ils sont utilisés dans bien d’autres milieux, notamment en formation professionnelle, dans des interventions visant la transformation sociale ou dans le champ de l’éducation. Les seize chapitres de cet ouvrage proposent d’explorer de tels usages des pratiques biographiques et autobiographiques dans des contextes variés.

Les auteurs et les autrices, venant des deux côtés de l’Atlantique (Suisse, Pologne, France, Portugal, Cameroun, Gabon, Brésil et Canada), témoignent ainsi de la diversité et de la fécondité de ces pratiques. Cet ouvrage est le fruit d’un partenariat de trois années entre l’Université de Basse-Silésie (Pologne), l’Université de Tours (France) et l’Université Laval (Québec, Canada). Avec les contributions de Marie-Claude Bernard, Hervé Breton, Monyse Briand, Thierry Chartrin, Corinne Chaput-Le Bars, Olga Czerniawska, Jean Jacques Demba, Daniel Feldhendler, Ibrahim Gbetnkom, Marie-Emmanuelle Laquerre, Isabelle Lavoie, Conceição Leal da Costa, Gilvete de Lima Gabriel, Anne-Marie Lo Presti, Ana Chrystina Mignot, Sabine Oppliger, Maria da Conceição Passeggi, Florence Piron, Jacques Rhéaume, Michel Rival, Patrick Rywalski, Charliton José dos Santos Machado et Teresa Sarmento

  • Ce livre est disponible gratuitement en PDF ou en HTML
LesVoiesDuRecitLesVoiesDuRecit [247 Kb]

RICERCA NARRATIVA E PEDAGOGIA: STORIE DI VITA IN FORMAZIONE

09/09/2019

12 – 14 SETTEMBRE 2019 ACCADEMIA SYMPOSIUM VIA PAVONI, 15 RODENGO SAIANO (BS)

La “svolta narrativa” non sembra aver esaurito la propria portata generativa, ma trova ancora fertile terreno nell’ambito dei processi euristici pedagogici. Quale che sia lo strumento privilegiato (le storie di vita, il diario riflessivo o, ancora, i racconti delle pratiche), la narrazione comporta indissociabilmente tre effetti: un effetto epistemico (il racconto e la sua analisi producono conoscenze nuove), un effetto terapeutico (le storie possono rispondere al bisogno di ‘liquidare’ il passato recente, che sia per la soddisfazione o il rimpianto, per la buona coscienza o il dubbio) e un effetto formativo (la rilettura esistenziale permette l’acquisizione di nuove prospettive di senso per la vita, le quali mettono in campo dei rimaneggiamenti della propria dinamica identitaria). 

La seconda edizione della Summer School mira ad approfondire il posizionamento nel “diventare autore” della propria vita (reauthoring) e nel recupero del potere d’agire (empowerment).

Vocabulaire des histoires de vie et de la recherche biographique

09/09/2019

Parution en octobre 2019 

Livre sous la direction de Christine Delory-Momberger

Rédigé par des spécialistes du domaine, ce vocabulaire offre le premier bilan exhaustif des histoires de vie et de la recherche biographique qui constitue un courant encore jeune dans le paysage français des sciences humaines et sociales mais peut se prévaloir d’une tradition déjà ancienne dans les pays anglo-saxons et germaniques.

Dans une interface de l’individuel et du social, la recherche biographique vise à rendre compte de la relation singulière que l’individu, au fil de son expérience, entretient, par son activité biographique, avec le monde historique et social. À travers ces processus de genèse socio-individuelle, elle vise à comprendre les modes de constitution et les formes de l’expérience de l’individu en tant qu’être social singulier, dans leurs dimensions tout à la fois anthropologique et historique, psychique et sociale, politique et éducative. Ce vocabulaire rassemble notions, démarches, pratiques et travaux de la recherche biographique qui se déploient dans des domaines théoriques et cliniques variés.

Les histoires de vie

09/09/2019

Livre de Gaston Pineau et Jean-Louis Le Grand (6è réédition)

Faire sa vie n’a jamais été facile. La gagner, non plus. La comprendre, encore moins. En ce début de millénaire, si le cours de la vie humaine s’enrichit de nouvelles possibilités, il se trouve aussi engagé dans une révolution bio-éthique, où naissance et mort doivent s’accorder aux mesures de la biogénétique. Les pratiques d’« histoires de vie » s’appuient sur différents genres d’« écritures du moi » (biographies, autobiographies, journal, mémoire, arts visuels), afin de retrouver la signification de faits temporels personnels. Quels nouveaux savoirs ces pratiques introduisent-elles ? Dans quelle mesure modifient-elles les dispositifs d’information sociale ? Que signifie enfin cette entrée progressive de la vie dans l’histoire, et de l’histoire dans la vie ?

 

Mettre l'expérience en mots : Les savoirs narratifs

09/09/2019

Livre de Martine Lani-Bayle (sous la direction de)

Depuis les années 1990, une démarche dite "clinique-dialogique" (Jean Piaget - Edgar Morin) est apparue et s'est développée en Sciences de l'éducation, notamment à l'université de Nantes. Au fil des enseignements, recherches et travaux de thèse, et malgré leur marginalité, ces orientations se sont avérées productrices de savoirs à partir de la mise en mots de l'expérience. Contribuant à constituer ce que Roland Gori appelle "savoirs narratifs", elles ont peu à peu montré leur intérêt dans différents domaines, allant des situations ordinaires d'apprentissage tout au long de la vie, aux parcours événementiels accidentes voire traumatiques. Après avoir posé la problématique générale, nous évoquerons ici cinq grandes lignées des chantiers, tant internationaux (Brésil, Pologne, Maroc, Angleterre) qu'interdisciplinaires (de la scolarité à la formation tout au long de la vie ; en santé ; en situations extrêmes ; jusqu'au bout de la vie ; mémoire et transmission), croisant leurs avancées aux réflexions et travaux de spécialistes du domaine. Cet ouvrage s'adresse ainsi à tout chercheur en Sciences humaines, comme à tout professionnel des "métiers de l'humain" (Mireille Cifali), soucieux de qualité réflexive et de qualité de vie.

Avec les contributions de : Roland Gori et Carole Baeza, Manuela Braud, Hervé Breton, Loïc Chalmel, Corinne Chaput-Le Bars, Henrique De Castro, Zineb El Manssouri, Nadine Esnault, Patricia Ferreira Karla, Caroline Gallé-Gaudin, Nathalie Garric, Emilie Ghyssens-Marandas, Luciane Goldberg, François Goupy, Bruno Hubert, Martine Janner-Raimondi, Miguel Jean, Raphaëlle Lavenant, Christian Leray, Charlie Mansfield, Mohammed Melyani, Grégory Munoz, Frédéric Pugnière-Saavedra, Michel Rival, Jean-Yves Robin, Sonia Rodriguez, Aneta Slowik, Yann Strauss, Sueleide Suassuna, Emmanuel Sylvestre, Leônia Teixeira, Sandra Vasconcelos, Simon Zingaretti.

VOYAGES, RETRAITE ET AUTOFORMATION MONDIALOGANTE

09/09/2019

Livre de Gaston Pineau

Préface de Michel Fabre, Postface de Pascal Galvani.

La vie des jeunes retraités actifs est de plus en plus rythmée par des voyages périodiques très divers. Ils maintiennent en forme et en société. Ils permettent de continuer à dialoguer avec le monde. Ce livre plaide pour que les voyageurs du troisième âge aillent au bout de leurs chemins, qu'ils le mettent en mots pour exprimer les sens existentiels confusément en jeu, avant le hors-jeu définitif.

Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)Biográfica

21/06/2019

Le n° 4 - 11 est paru

Dossier : Narrativas LGBTIQ

Revue animée par Elizeu Clementino de Souza, professeur à l'université UNEB du Brésil, Bahia, Salvador  membre de l'école doctorale en Sciences de l’Education (UNEB) et de l’Association Brésilienne de Recherche (Auto)Biographique (BIOgraph), Président de l'ASIHVIF

Cette revue paraît trois fois par an depuis 2016.

Invitation - Présentation de livre

03/06/2019

Le 14 juin 2019 à 19h00 les éditions l'Harmattan, Hervé Breton et Sébastien Pesce ont le plaisir de vous inviter à la signature du livre "Accompagnement collectif et agir coopératif : éducation, formation, intervention"

Lieu : Espace L'Harmattan - 21 bis, rue des Écoles 75005 Paris

HISTOIRE DE VIE ET FORMATION DE LA PERSONNE

01/06/2019

Bernard Honoré (Préface de Gaston Pineau)

 L'ouvrage présenté ici constitue un essai de mise en présence de deux notions, celle d'histoire de vie et celle d'autoformation existentielle, dans un parcours de recherche sur le sens de la formation reliée au soin dans l'existence. Il s'oriente vers la considération et la formation de la personne dans l'accomplissement de son humanité. Réfléchissant sur son expérience dans le champ de la formation et dans celui du soin, l'auteur est conduit aujourd'hui à comprendre la démarche d'histoire de vie comme démarche de découverte de la personne en sa formation, démarche en elle-même personnalisante de soi et des autres.

RÉCITS DE VIE EN MILIEU CARCÉRAL - Des vies cabossées des identités blessées

28/05/2019

Interview de l'auteure

LE "GAI SAVOIR" DES ÉDUCATEURS - Eloge des "transparents" - Chroniques et récits

19/05/2019

Livre de Jean-François Gomez

Au milieu des murs de pierres sèches de son pays natal, murs propres à retenir la terre et l'eau, mais aussi murailles de toutes sortes inventées pour chasser la vie, l'auteur engage une méditation sur son métier d'éducateur, ses grandes rencontres, ses réussites et ses déceptions. Le "gai savoir" dont il s'agit dans ces chroniques rejoint le tragique de Frédéric Nietzsche, mais plus encore les poèmes des troubadours occitans du XIIe siècle, chantant à mi-voix dans le "trobar clus", des bribes de sens qui résistent aux "prêts-à-penser" du moment.

Mon père, ce tirailleur nigérien

19/05/2019

Livre de Fatimata Hamey-Warou

Ce livre rend hommage au père de l'auteure, à d'autres tirailleurs nigériens et à ces valeureux combattants noirs qui sont allés faire la guerre aux Allemands et livrer un combat extrêmement difficile et violent.
Il est aussi une volonté de rappeler aux jeunes générations que des hommes d'Afrique noire et particulièrement des Nigériens sont venus combattre aux côtés de l'Armée française. Nombreux sont ceux qui se sont illustrés lors des deux guerres. Ce travail de recherche et de mémoire se veut un outil de réflexion sur les tirailleurs et les guerres.

DE GAFSA À SHANGAI Aménager villes et territoires

19/05/2019

Livre de Christian Bouchaud, Lucien Godin, Hugues Leroux

Novembre 1967, deux copains d'architecture débarquent en Tunisie avec, en poche, un contrat pour une intervention d'urbanisme sur une petite ville inconnue du sud. Un troisième les rejoint, puis un quatrième... puis d'autres... Le "Groupe Huit". Un an plus tard ils seront appelés à présenter leur premier travail au président Bourguiba. Leur sera alors confiée l'étude d'aménagement de la région minière, puis celle de l'ensemble du territoire. Travail magistral et début d'une reconnaissance internationale.

RÉCITS DE VIE EN MILIEU CARCÉRAL - Des vies cabossées des identités blessées

19/05/2019

Livre de Marie-Hélène Verneris (Préface de Hans Clause)

Cet ouvrage s'inscrit dans la continuité des expériences de recherche formation associée à la recherche biographique menées depuis plusieurs années dans l'univers très fermé de la prison en y occupant une place originale dans le champ des récits de vie. L'auteure nous fait découvrir dix personnages, dont les histoires de vies « cabossées » sont le reflet de leurs nombreuses blessures identitaires, sous la forme d'autoportraits d'instants de vie.

L'ACCOMPAGNEMENT EN FORMATION D'ADULTES : POSTURES, PRATIQUES ET EFFETS

 19/05/2019

Parution du numéro 22 de la revue Chemins de formation
L'accompagnement en formation d'adultes : postures, pratiques et effets. Ce numéro a été coordonné par Hervé Breton, Noël Denoyel et Sébastien Pesce.

Raconter / se raconter - Dits et non-dits du récit de soi

 

Le numéro 9 de notre revue LE SUJET DANS LA CITE vient de paraître

Extrait de la présentation :

Ce numéro de la revue Le sujet dans la cité interroge le « récit », et en particulier le « récit de soi », en tant que pratique dont les effets agissent à la fois sur l’auteur-narrateur et sur les acteurs et agents qui en sont les destinataires. L’enjeu est ainsi de comprendre ce qui s’effectue au travers des gestes de l’activité narrative (évocation, description, temporalisation, configuration, expression, réception) et d’examiner ce qui s’y accomplit et génère des effets : formation de soi, accompagnement du comprendre, manifestation de savoirs, maintien de l’agentivité

Le récit de vie de la personne âgée en institution

11/05/2019

Livre de Catherine Schmutz-Brun

Avec la participation de Hélène CASSIGNOL, Daniela HERSCH-TAUSKY, Anne-Marie NICOLE, Marie-Josèphe VARIN 

S’appuyant sur leurs expériences et leurs démarches novatrices, les auteures interrogent la pertinence du récit de vie auprès des personnes âgées en institution.

Fruit d’une rencontre de recueilleuses de récits de vie, cet ouvrage s'intéresse à la place du récit de vie des personnes âgées dans un contexte institutionnel. Les auteures ont rassemblé leurs expériences et partagé des visions nouvelles, des démarches novatrices dans l’objectif de développer la place du récit de vie en institution en suscitant l’envie des accompagnants, des responsables d’établissements et même des bénévoles. La diversité et la richesse des expériences relatées s’accompagnent d’apports théoriques qui viennent les étayer.

LA LETTRE - N° 73 - 07 mai 2019

REVISTA BRASILEIRA DE PESQUISA (AUTO)BIOGRÁFICA

06/05/2018

Parution du numéro 10 - 2019 de cette revue brésilienne, dont l'éditeur exécutif est notre ami Elizeu Clementino de SouzaUniversidade do Estado da Bahia, Brasil

Les récits de vie, un projet collectif

06/05/2019

Compte rendu du colloque tenu le 29 mars 2019 à Tours

Organisé le 28 mars 2019 à l’initiative de la coopérative Dire Le Travail,  en partenariat avec  l’EPEC, la JOC, l’ACO, les éditions de l’Atelier. ainsi qu’à la comédienne Mélina Kéloufi pour la lecture de récits, ce colloque a été un beau succès :

Cent-trente inscrits, une salle de cent places remplie la journée durant ; une cinquantaine de retours écrits appréciant la diversité des apports et des échanges tout au long de la journée ; une mention spéciale pour la place accordée à des récits, du fait de la présence de narrateurs comme de la lecture d’extraits par une comédienne ; des envies manifestes de prolonger cette rencontre, de développer les contacts établis : cette journée fut un beau succès !   

Narration et récits en formation : du récit de soi aux récits de vie ...

06/05/2019

Titre complet : Narration et récits en formation : du récit de soi aux récits de vie collectifs au travail

Le Samedi 22 juin 2019, Séminaire annuel Diplôme universitaire (DU) Histoires de vie en formation - Université de Tours - Site Tanneurs, EXT Amphi 4

La narration de l’expérience génère des effets de formation qui intéressent le domaine de l’éducation des adultes, les professionnels du soin, les intervenants du secteur social, les animateurs et animatrices de l’éducation populaire. Le séminaire annuel 2019 du DUHIVIF sera dédié à l’examen de ces effets. Différents types d’écriture de soi seront ainsi examinées  : autobiographie, récits fictionnels, écritures romanesques… mais également : récits collectifs provenant du monde du travail. L’enjeu de cette journée est de caractériser les formes d’écriture de soi, qu’elles soient individuelles ou collectives, pour en penser les effets : effets de compréhension, effets émancipatoires, reconnaissance des savoirs individuels et collectifs, constitution d’une mémoire…

VIVRE LA MALADIE, ENTRE ÉPREUVES, RÉCITS ET HISTOIRE

05/05/2019

Numéro Hors-série 2019 de la revue Chemins de formation

Ce numéro a été préparé et conçu avec l'Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF). Il a également bénéficié de l'expertise du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) de l'Université de Laval au Quebec.

La recherche biographique en situations et en dialogues - Enjeux et perspectives

01/04/2019

Les 16-17-18 octobre 2019 - Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord - 20, avenue Georges Sand - 93210-La Plaine Saint-Denis - Métro Ligne 12. Front Populaire

Colloque international organisé par le Centre de recherche interuniversitaire EXPERICE - Paris 13 Sorbonne Paris Cité

co-organisé par Collège International de Recherche Biographique en Éducation (CIRBE) ; Revue Le sujet dans la Cité. Revue internationale de recherche biographique ; Laboratoire CIREL — Université de Lille ; Laboratoire LIRTES – Université Paris-Est Créteil ; Interdisziplinäres Zentrum für Historische Anthropologie, Freie Universität, Berlin ; Équipe GRAFHO – Universidade do Estado da Bahia Brésil ; Équipe ANHIVIF – Universidade Federal do Rio Grande do Norte Brésil

en association avec Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord ; ASIHVIF (Association internationale des histoires de vie en formation  et de recherche biographique en éducation) ; Laboratoire BONHEURS – Université Cergy Pontoise ; Université des patients - Université Pierre et Marie Curie ; Le Vent se lève ! Tiers Lieu

La date limite pour le dépôt des communications est reportée au 3 mai 2019

Rupture avec l'école et retour en formation : ...

12/03/2019

Titre complet : Rupture avec l'école et retour en formation : le potentiel heuristique de l’approche biographique

Le 2 mai 2019 à 18h00 à Frbourg (Suisse) - Miséricorde, auditoire 3113-, une conférence de Danielle Desmarais organisée en collaboration avec le CERF et l’association ARRV.ch

"À partir d’une perspective globale du développement humain et d'un intérêt spécifique pour l'accompagnement éducatif, le propos s’appuiera sur une recherche participative menée auprès de 28 jeunes adultes de la grande région de Montréal. Ces jeunes ont en commun d'avoir opéré une rupture avec l’école et d'avoir formulé l’intention de s’engager ou d’être engagé dans un projet de vie qui inclut un volet de formation. L'analyse des entretiens biographiques a montré la portée heuristique d'un croisement de l'analyse des espaces sociaux avec la temporalité biographique. D'une part, ressort la porosité des espaces sociaux et, notamment, des liens entre les difficultés affectives, cognitives et socio-relationnelles vécues par les jeunes dans leurs premières étapes de vie. D'autre part, se dessine le potentiel de développement humain de l'expérience actuelle, à savoir l'accompagnement éducatif offert par un organisme communautaire, contrastant avec les ruptures et évènements marquants vécus antérieurement"

Certificat de recueilleurs et recueilleuses de récits de vie

12/03/2019

D'octobre 2019 à Octobre 2020, 7è volée du certificat de formation continue délivrée par l'université de Fribourg (Suisse)

Cette formation s'adresse à

– Toute personne intéressée par les récits de vie souhaitant pratiquer ou améliorer sa pratique du récit de vie et en connaître les fondements théoriques et les applications pratiques
– Professionnel·le·s et/ou bénévoles de la relation (soignant·e·s, enseignant·e·s, psychologues, psychothérapeutes, éducateurs/trices, médiateurs/trices, coachs, accompagnant·e·s) se référant ou pratiquant l’approche biographique
– Professionnel·le·s utilisant les récits (écrivains, historien·ne·s, chercheurs/euses, avocat·e·s, recruteurs/teuses, archivistes, agents du développement local, responsables RH, etc.)

Séminaire autour de la pensée de Patrick Brun

17/02/2019

Le samedi 6 Avril 2019 à 14h au Centre de mémoire et de recherche Joseph Wresinski - 2 rue de la Gare, 95560 Baillet-en-France

Chers amis,

Patrick Brun nous a quittés le 21 Novembre 2017. La fécondité de sa vie, de son action et de sa pensée continue de nous aider à progresser dans les défis qu’il a portés avec le Mouvement ATD Quart Monde.

Aussi nous avons choisi, pour lui rendre hommage, d’organiser un séminaire d’une demi-journée à partir de trois thèmes essentiels pour lui :

  1. la formation des adultes, « apprenant adultes », par la relecture réflexive de leur histoire de vie ;
  2. la mise en valeur et la formalisation du savoir d’action de celles et ceux qui agissent avec les milieux de grande pauvreté et d’exclusion pour transmettre ;
  3. le Croisement des savoirs et des pratiques, et les questions éthiques, méthodologiques et épistémologiques, liées à la connaissance, l’action et la formation.

Dans ces trois domaines Patrick a été un créateur avec d’autres. Il a vécu des expériences fondatrices qui ont profondément influencé ATD Quart Monde, et nous aidés à évaluer, formaliser et théoriser.

Nous partirons d’exposés dans les 3 domaines, nourris des écrits de Patrick et nous tenterons de dégager ensemble des idées forces de sa pratique et de sa pensée pour continuer de relever ces défis dont l’actualité ne se dément pas.

Nous aurons aussi l’occasion pour ceux qui le souhaitent de visiter le Centre de mémoire et de recherche Joseph Wresinski qui garde toutes les traces des combats et des pensées liées à ATD Quart Monde, centre auquel Patrick était très attaché.

Merci de bien vouloir nous répondre avec le bulletin ci-joint.

Bien cordialement, Claude Ferrand, Daniel Fayard et Bruno Tardieu

Mangueira et ses histoires de vie en commun

07/02/2019

 Une vidéo (scénario Lucia Ozorio)

Entretien Christian Leray avec Gaston Pineau

07/02/2019

Interview de Christian Leray lors de la Conférence internationale de Wroclaw - mai 2018 - réalisée par Gaston Pineau.

La Lettre - N° 72 - 25 janvier 2019

Marie-Claude Bernard interviewée

24/01/2019

Entretien réalisé par Hervé Prévost (Janvier 2019)

Hervé Prévost

Bonjour Marie-Claude

Depuis quelque temps, nous proposons aux personnes en prise avec les histoires de vie de nous dire leurs actualités. À ma connaissance, tu n’as pas eu l’occasion de te présenter aux lecteurs de la lettre de l’ASIHVIF. Peux-tu nous dire en quelques mots qui tu es et surtout comment tu es venue aux histoires de vie.

Marie-Claude Bernard

Bonjour Hervé

Je suis venue aux histoires de vie et, plus précisément, aux récits de vie dans ma recherche doctorale  portant sur les approches du vivant chez des enseignants et enseignantes de biologie du lycée (France) et du Québec (Qc) [1]. Les textes de Dominicé et de Pineau en furent la porte d’entrée. Par la suite, j’ai lu le point de vue de Ferrarroti, de Catani, de Josso, de Jobert, parmi d’autres auteurs. Les travaux de Matthias Finger sur l’épistémologie des histoires de vie furent également riches en apports et interrogations sur la portée des récits en recherche. La lecture de numéros spéciaux dont je parle dans ma thèse [2] ont été décisifs. Aux travaux francophones en sciences de l’éducation s’ajoutent les travaux d’auteurs anglophones dont, notamment, Goodson et Woods. Ce sont ces derniers travaux, ainsi que la lecture des sociologues francophones (Bertaux [3], Chapoulie, Morin, ...


[1] La thèse a été codirigée par Michel Caillot (Paris – Descartes) et par Marie Larochelle (Université Laval), tous deux étaient d’accord pour approcher l’objet d’étude en question par les récits de vie.

[2] Cf. Les nos 72/73 de 1984 et le no 142 de 2000 de la revue «Éducation permanente » qui réunit des textes de Jobert, Pineau, de Gaulejac, Finger, de Villers, Dominicé, Catani, Lani-Bayle, Orofiamma, parmi d’autres. Le vol. 69 des « Cahiers Internationaux de Sociologie » (1980) et en particulier l’article de Bertaux ainsi que le no spécial 18 de la revue « Sociétés Revue des Sciences Humaines et Sociales » de 1988.

[3] À ce propos, le rapport au C.O.R.D.E.S de Bertaux (1976) qui retrace l’histoire de l’approche biographique, difficilement accessible actuellement, sera bientôt réédité.

Récits de vie et savoirs : enquêtes narratives et démarches d’analyse

23/01/2019

Appel à communication dans le cadre du 87e Congrès de l’ACFAS - Université du Québec en Outaouais (UQO) - du 29-31 mai 2019 à Outaouais, Québec

Le colloque sera l’occasion de réfléchir et de partager les fondements de la recherche biographique en l’interrogeant à partir du paradigme herméneutique selon une approche compréhensive. L’attention sera donc portée sur les effets de compréhension et d’émergence de connaissances singulières résultant des enquêtes narratives en première personne. En d’autres termes, l’enjeu du colloque est d’avancer vers une caractérisation des types de savoirs générés par les approches biographiques en éducation, formation et santé, de penser la singularité des connaissances produites par les récits et d’interroger la reconnaissance ce ces savoirs vis-à-vis de ceux générés par d'autres approches.

Merci d’adresser vos propositions de contribution à : marie-claude.bernard@fse.ulaval.ca et herve.breton@univ-tours.fr
Les communications retenues seront évaluées par le comité scientifique du colloque à partir des critères suivants : pertinence de la proposition par rapport à la thématique du colloque ; justification théorique de la proposition ; logique et articulation cohérente des propos ; mobilisation d’un terrain et/ou d’une approche empirique.

ÉTHIQUE ET PARADOXES DE L'ACCOMPAGNEMENT EN SANTÉ, TRAVAIL SOCIAL ET FORMATION

23/01/2019

Livre sous la direction de de Hervé Breton et Sébastien Pesce

Issu du colloque « Éthique de l'Accompagnement et Agir Coopératif », organisé à l'université de Tours en mai 2016, cet ouvrage propose à un ensemble de praticiens de l'accompagnement, issus de champs professionnels et d'espaces géographiques divers, de mettre en perspective les critères qui, dans le quotidien de l'exercice professionnel, sous-tendent une éthique de l'accompagnement. Chaque contributeur donne à voir la réalité la plus concrète des dispositifs conçus et mis en oeuvre, avant d'en analyser les sources, les conditions, les effets. Les textes rassemblés dans cet ouvrage permettent ainsi, en partant de la réalité du terrain, d'interroger les dispositifs et pratiques d'accompagnement dans les domaines de la santé, du travail social et de la formation d'adultes.

Avec les contributions de : Larissa de Almeida Rezio, Sonia El Amdouni, Fanny Bajolle, Anne-Cécile Bégot, Nolwenn Begat, Patricia Bessaoud-Alonso, Chiara Biasin, Flávio A. Borges Melo, Hervé Breton, François Chaumier Pasquale Chilotti, Michèle Clément, Séverine Colinet, Lorenza Da Re, Nathalie Denis-Delpierre, Valérie Duchêne, Karemme Ferreira de Oliveira, Cinira Magali Fortuna, Caroline Galle-Gaudin, Cécile Goï, Catherine Gouédard, Godefroy Hirsch, Daniel Lambelet, Maël Loquais, Donatien

ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF ET AGIR COOPÉRATIF : ÉDUCATION, FORMATION, INTERVENTION

23/01/2019

Livre sous la direction de Sébastien Pesce et Hervé Breton

Issu du colloque « Éthique de l'Accompagnement et Agir Coopératif », organisé à l'université de Tours en mai 2016, cet ouvrage propose à un ensemble de praticiens de l'accompagnement collectif, issus de champs professionnels et d'espaces géographiques divers, de mettre en perspective leurs démarches d'accompagnement collectif. Chaque contributeur donne à voir la réalité la plus concrète des dispositifs conçus et mis en oeuvre, avant d'en analyser les sources, les conditions et les effets. Les textes rassemblés dans cet ouvrage permettent ainsi, en partant de la réalité du terrain, d'interroger les conditions pratiques et théoriques d'un « agir coopératif » dans les métiers de la relation à autrui.

Avec les contributions de : Martine Agogué, Marco Allenbach, Sébastien Baeta, Sylvie Barbier, Laurence Bergugnat, Éric Bertrand, Roberta Carvalho Romagnoli, Nicole Clerc, Jérôme Eneau, José González-Monteagudo, François Guerrier, Catherine Guillaumin, Suzanne Guillemette, Françoise Héraut, Bruno Hubert, Sylvie Le Nir, Muriel Leselbaum, Philippe Lyet, Jean-François Marambaud, Fabienne Kwocz, Hugues Pentecouteau, Frédérique Rebetez, Samuel Renier, Christèle Roux, Branka Rupic, Emmanuel Rusch

La recherche biographique en situations et en dialogues - Enjeux et perspectives

23/01/2019

Reporté au 16, 17 et 18 octobre 2019

Les 12-13-14 juin 2019 - Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord - 20, avenue Georges Sand - 93210-La Plaine Saint-Denis - Métro Ligne 12. Front Populaire

Colloque international organisé par le Centre de recherche interuniversitaire EXPERICE - Paris 13 Sorbonne Paris Cité

co-organisé par Collège International de Recherche Biographique en Éducation (CIRBE) ; Revue Le sujet dans la Cité. Revue internationale de recherche biographique ; Laboratoire CIREL — Université de Lille ; Laboratoire LIRTES – Université Paris-Est Créteil ; Interdisziplinäres Zentrum für Historische Anthropologie, Freie Universität, Berlin ; Équipe GRAFHO – Universidade do Estado da Bahia Brésil ; Équipe ANHIVIF – Universidade Federal do Rio Grande do Norte Brésil

en association avec Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord ; ASIHVIF (Association internationale des histoires de vie en formation  et de recherche biographique en éducation) ; Laboratoire BONHEURS – Université Cergy Pontoise ; Université des patients - Université Pierre et Marie Curie ; Le Vent se lève ! Tiers Lieu

Présentation :

Suite au colloque de Lille (mai 2011) consacré aux « enjeux et perspectives » de la recherche biographique, le présent colloque a pour projet de poursuivre l’exploration d’un paradigme du biographique en éducation, saisi autant dans la diversité contextuelle et situationnelle des recherches empiriques qu’il suscite que dans les questionnements épistémologiques et méthodologiques que ne cesse de poser l’entreprise de constitution d’une « science du singulier ». Ce projet justifie la perspective retenue : à travers les territoires diversifiés et les situations individuelles et collectives dans lesquelles la recherche biographique en éducation développe ses travaux, il s’agit d’approfondir ses fondements épistémologiques et méthodologiques, ainsi que son positionnement éthique et politique. Ce projet se poursuit en dialogue avec des approches dans différents domaines scientifiques qui, partageant avec la recherche biographique l’étude de la constitution et de l’expérience individuelle, s’interrogent sur les conditions, les modalités et les effets de ce « savoir de l’un ».

Cette proposition pourrait se décliner selon cinq axes dont chacun met en avant une question vive de la recherche biographique d’aujourd’hui, appréhendée respectivement à partir des notions de « condition biographique », de « médialité biographique », d’« éducation biographique », d’« action collective » et d’« épistémologie du singulier ». En intitulé de chacun des axes, le choix du pluriel dans la reprise de ces notions répond à la volonté de les soumettre à l’épreuve du rapport dialectique entre singularisation et pluralisation des expériences individuelles et collectives qu’elles recouvrent. Les propositions de contributions se distribueront entre ces axes selon l’entrée et la perspective qu’elles auront plus particulièrement retenues.

Un espace narratif : présentation

18/01/2019

L’Association internationale des Histoires de Vie en Formation (ASIHVIF) regroupe aussi bien des enseignants-chercheurs que des praticiens actifs dans de nombreux pays, appuyant leurs recherches universitaires sur des récits de vie.

Les changements politiques qui viennent d’avoir lieu au Brésil, et par ailleurs dans le monde, constituent un tournant politique et un évènement biographique majeur pour les enseignants et chercheurs brésiliens qui travaillent pour accompagner, comprendre et soutenir les dynamiques d’émancipation, d’apprentissage, d’intercompréhension et d’autoformation.

Dans notre Charte de l’ASIHVIF, nous précisons que «la visée qui oriente, traverse et soutient les pratiques de récit de vie est l’émancipation personnelle et sociale du sujet. Par « émancipation », on entend l’action qui tend à substituer un rapport d’égalité à un rapport d’assujettissement. Comme pratique de formation, le récit de vie permet au sujet de saisir ses enjeux existentiels au sein de la collectivité » (Charte ASIHVIF, 2.2).

La compréhension de ces processus qui relèvent à la fois de l’ histoire des nations et de l’histoire des communautés, ainsi que des individus, rend nécessaire, dans un premier temps, d’être attentif à ce qui est vécu au quotidien. Pour ce faire, l’ASIHVIF ouvre un Espace narratif afin de recevoir et de collecter les récits des chercheurs, des citoyens qui éprouvent au quotidien les effets de ces changements socio-historiques : effets des discours, évolution des dispositifs, décisions radicales. La méthode se veut proche de celle mise en œuvre par les chercheurs de l’école de Chicago en 1918 : comprendre par l’étude des récits les transformations sociales en demeurant attentif à chaque témoignage, en appréhendant les phénomènes dans la durée, en refusant les discours dont la visée est de convaincre en simplifiant.

En ce qui concerne les praticiens des histoires de vie, parmi les atouts des approches biographiques se trouve aussi celui de donner la parole à des acteurs sociaux souvent oubliés, tout en favorisant la mise en « mots » de situations tenues sous silence, comme l’a montré l’illustre pédagogue brésilien Paulo Freire (prix de la paix de l’UNESCO en 1986).

Cet Espace narratif sur le site de l’Association Internationale des Histoires de Vie en Formation est ouvert à tous les adhérents et, par extension, à toute personne qui souhaite témoigner, s’exprimer, faire savoir. En fonction des textes reçus, un document de synthèse sera diffusé et une publication envisagée. 

Pour le Bureau ASIHVIF - Christian Leray, chargé des relations internationales     

 

Pour faire parvenir une contribution : christian.leray@asihvif.com                                            

Les histoires de vie dans un monde en transformation : ...

17/01/2019

 

Extrait des consignes de l'UQAML, en date du 12 mars 2020

 

"Tous les congrès, conférences et colloques nationaux et internationaux qui devaient se tenir à l’UQAM sont suspendus jusqu’à nouvel ordre."

 

Titre complet : Les histoires de vie dans un monde en transformation : au carrefour de la recherche, de la formation et de l'intervention

Du 19 au 22 mai 2020 à Montréal (UQAM)  - En préparation

Un groupe de praticien.ne.s québécois.e.s des histoires de vie / récits de vie (HV/RV), des chercheur.e.s, des formateur.trice.s et des intervenant.e.s, souhaite organiser un colloque international sur ces pratiques au printemps 2020, avec la collaboration de partenaires d’Europe et d’Amérique.

L'ASIHVIF est partenaire de ce colloque.

Des documents traduits

Parcours de vie et santé : Apport des méthodes biographiques en santé publique

20/11/2018

Les vidéos et conclusions du colloque "Biographie Santé 2018" sont en lignes, acessibles

à l'adresse https://biographiesante2018.sciencesconf.org/resource/page/id/3

L'ASIHVIF tend son micro à Danielle Desmarais

16/11/2018

Hervé Breton, Président d'ASIHVIF, s'entretient avec Danielle Desmarais, une des organisatrices du Colloque International "Les histoires de vie dans la modernité tardive : au carrefour de la recherche, de la formation et de l'intervention" qui se tiendra en mai 2020 à Montréal

ASIHVIF : D’où a émergé l’idée de ce colloque ?

Danielle Desmarais : Depuis plusieurs années, je travaille avec des collègues sur ce que nous appelons « l’avenir des histoires de vie », c’est-à-dire sur le potentiel heuristique des histoires de vie pour éclairer les enjeux sociaux actuels et futurs de nos sociétés, y inclus les enjeux de formation et les enjeux d’intervention. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de nos pratiques des histoires de vie, une double, voire une triple articulation de finalités, soutenue par des collaborations multidisciplinaires, voire transdisciplinaires, dirait Gaston Pineau !

Par ailleurs, durant l’année 2017, a surgi la possibilité de tracer un bilan des contributions québécoises aux histoires de vie avec le projet de colloque à Wroclaw organisé par Aneta Slowik et ses collaborateurs pour souligner les 100 ans de la parution de l’ouvrage phare de Thomas et Znaniecki, Le paysan polonais. Si ce colloque a permis en particulier de mesurer le rayonnement et l’influence de Znaniecki et des histoires de vie en Pologne, nous avons pour notre part tenté de montrer la part nord-américaine de cet héritage. Nous pensons que ces échanges et les réflexions plus globales du passé, du présent et de l’avenir des histoires de vie à travers les pratiques nord-américaines et européennes, voire aussi d’ailleurs, méritent d’être poursuivies. De plus, pour les personnes absentes du colloque de Wroclaw, notre propre proposition assurera, nous l’espérons, une plate-forme large et ouverte pour mettre de l’avant la contribution essentielle et ...

[Page perso mise à jour le 13/01/2019]

Christian Leray interviewé

12/11/2018

Entretien réalisé par Gaston Pineau le 11 mai 2018 lors du Colloque  « Vitalités des approches biographiques – du paysan polonais de 1918 à nos jours » à l’Université de Wroklaw (Pologne)

Gaston Pineau : Nous sommes le vendredi 11 mai 2018, dernier jour du Colloque international sur les « Vitalités des approches biographiques – du paysan polonais de 1918 à nos jours » à l’Université de Wroklaw. Merci Christian de prendre le temps de partager avec nous ton riche parcours de vie, précieux en particulier pour ASIHVIF que tu as puissamment contribué à faire perdurer au-delà de 20 ans puisque nous sommes dans la 25ème année d’existence de l’Association Internationale des Histoires de Vie en Formation. Je te propose que nous partions des grands jalons de ton parcours de vie afin que cela nous aide à suivre ton Chemin :

Premier jalon important : en 1985 paraît ton premier bouquin Brésil, le défi des communautés dans la collection Logiques sociales des éditions L’Harmattan.

Deuxième grand jalon qui est le résultat de ta thèse de Doctorat avec la parution dans la collection Défi-Formation des éditions L’Harmattan du livre Dynamique interculturelle et Autoformation – Une histoire de vie en pays gallo cosigné avec la gallésante Ernestine Lorand en 1995.

Troisième jalon important en 1998 tu organises avec les deux Départements universitaires des Sciences de l’Education et du Langage ainsi que l’ASIHVIF un Colloque international qui donne lieu à une publication en 2000 intitulée Histoire de Vie et Dynamique langagière aux Presses Universitaires de Rennes.

Quatrième grand jalon avec la publication en 2014, réédition 2017, du livre L’Arbre à Palabres et à Récits – De l’Afrique au Brésil en passant par la Bretagne dans la collection Histoire de Vie & Formation des éditions L’Harmattan.

Avec ces quatre jalons, nous allons cheminer avec toi et voir comment Christian né en Pays Gallo et marqué par cette Culture bretonne l’a transformée en Culture interculturelle, d’abord au niveau national, puis au niveau international.

Partons donc du premier jalon en 1985 avec la parution de Brésil, le défi des communautés. Personnellement, je me suis toujours demandé pourquoi ça commence au Brésil ?

Christian Leray : Effectivement le Brésil a une place importante dans ma vie parce que j’y ai participé pour la première fois à un Colloque international des Educateurs du Mouvement pédagogique Freinet. A cette époque, je venais d’être titulaire du diplôme d’instituteur spécialisé et je faisais aussi partie du mouvement Freinet dont je venais d’être élu Responsable départemental. C’est à ce titre ...

Apprendre l'ère planétaire à partir de lieux inspirants

12/11/2018

Livre de Gaston Pineau

L'ouvrage que nous offre aujourd’hui Gaston Pineau en collaboration avec Michel Maletto et Américo Sommerman, ses amis et compagnons de voyage, sur leur tour de l’hémisphère nord, est un document d’écriture remarquable associant le récit biographique d’une expérience du voyage et la méditation réflexive sur le sens d’une ouverture spirituelle en des lieux singuliers.
Les nombreuses photos insérées dans le texte invitent le lecteur à se mettre en présence des auteurs dans les lieux où, au cours de leur voyage, s’est révélé à eux le sens de ce que Michel Serres a exposé sous le terme d’Hominescence.
Il s’agit d’une ouverture sur l’ère de planétisation évoquée par Teilhard de Chardin dans ses textes sur les grandes phases de l’évolution humaine vers une étape planétaire probable d’un ultrahumain, en avant de nous.

Les sciences humaines et sociales à l'épreuve du terrain...

12/11/2018

Titre complet : Les sciences humaines et sociales à l'épreuve du terrain - Logique d'enquête, approches narratives et dynamiques coopératives depuis l'Ecole de Chicago

Du 15 au 17 novembre 2018 à l'Université de Tours - 3 rue des Tanneurs - Amphi 4

L'argumentaire du colloque :

L’année 2018 marque le centenaire du Paysan Polonais en Europe et en Amérique, ouvrage essentiel de la tradition de l’école sociologique de Chicago, publié, en cinq volumes, entre 1918 à 1920. Cette publication, emblématique de la perspective épistémologique et méthodologique développée par les sociologues de Chicago, a eu une influence importante sur les sciences sociales, au sein de divers courants : l’interactionnisme symbolique de la « seconde école de Chicago » ; l’ethnométhodologie ; l’ethnographie et la nouvelle sociologie de l’école.

Le Paysan Polonais initie des formes d’enquête favorisant la narration du vécu via les récits de vie en sciences humaines et sociales, et constitue l’un des moteurs du développement des approches herméneutiques/compréhensives en sciences humaines et sociales. En cherchant à comprendre comment Wladek Wisniewski, dans son récit de vie, définit les situations dont il fait l’expérience, notamment lors des moments dits « critiques » de son existence, Thomas et Znaniecki inaugurent une « sociologie pragmatiste », définie par Tripier dans la préface de la traduction française de l’ouvrage (Nathan, 1998), à partir de trois principes : une sociologie de la praxis, une appréhension de la réalité sociale favorisant la perspective du sujet, l’étude des situations vécues dans leur dimension temporelle. …

Les histoires de vie dans la modernité tardive

05/11/2018

Titre complet : Les histoires de vie dans la modernité tardive : au carrefour de la recherche, de la formation et de l'intervention

Du 20 au 22 mai 2020 à Montréal (UQAM)  - En préparation

Un groupe de praticien.ne.s québécois.e.s des histoires de vie / récits de vie (HV/RV), des chercheur.e.s, des formateur.trice.s et des intervenant.e.s, souhaite organiser un colloque international sur ces pratiques au printemps 2020, avec la collaboration de partenaires d’Europe et d’Amérique.

L'ASIHVIF est partenaire de ce colloque.

L’enfant migrant, ses langues et leurs histoires, à l’école

05/10/2018

Le 28 novembre 2018 - 9h - 18h - Maison de la Recherche - 4 rue des Irlandais - 75005 PARIS

S’inscrivant en cohérence avec les rencontres scientifiques pilotées par le DILTEC sur les approches narratives des parcours plurilingues, le colloque EVASCOL 2018 et la journée du 18/10 (Ecrire dans / avec les langues : Ateliers d’écriture créative en contexte plurilingue), cette journée d’études pluridisciplinaire inaugure de nouvelles transpositions didactiques vers le terrain des UPE2A. Elle sera l’occasion de faire avancer l’usage qui est fait des récits (auto)biographiques des élèves allophones arrivants dans l’école française. Dans ce but, professionnels, chercheurs et étudiants partageront leurs recherches, méthodes, pratiques et questionnements sur la place du plurilinguisme dans le répertoire langagier et dans l’histoire des élèves migrants, allophones.

L’enfant migrant est déjà plurilingue (langues familiales dressant une généalogie parentale et une géographie, langues des pays –où on s’installe, où on passe –, et langues de l’école). Ce répertoire plurilingue évolue entre perte, gain, transformation et dormance. Singulier, il entre en écho avec les parcours migratoires. S’exprimant sur son répertoire actuel, passé ou à venir, le sujet partage une biographie langagière à la croisée des histoires individuelle et collectives. L’enfant migrant opère des choix : oublier, renoncer à des langues, en cacher. Tenu à la scolarité, il devient élève et la maîtrise du français devient essentielle à son devenir scolaire. Certains avaient déjà des compétences en français, d’autres non ou guère. A la porte de l’école, un bilan d’accueil se tient et des questions lui sont posées : quelles langues parles-tu ? sais-tu lire ? L’explication de la migration émerge en quelques énoncés répétés dans le cas des démarches administratives des demandeurs d’asile et mineurs non accompagnés. Comment trouver l’équilibre entre espaces d’expression publique et espace intime préservé ? En classe les élèves suivent un apprentissage orienté vers les objectifs du socle et des programmes. Vis-à-vis des langues des élèves, les attitudes diffèrent, tributaires du rapport personnel de l’enseignant aux langues mais aussi de ses formations initiales et continues.