Actes & documents

9è colloque de l'autoformation

 

Les documents de ce colloque qui s'est tenu du 26 au 28 octobre 2016 à Angers (plusieurs membres d'ASIHVIF ont participé activement à ce colloque)

Éloge de l'élan associatif

 

Billet d'humeur de Katell Tison-Deimat

« L’impossible,
Nous ne l’atteignons pas,
Mais il nous sert de lanterne. "
René CHAR

En 2017, nous dirions : voici qu’en France, et au-delà, des metteurs en scène, des comédien.nes, des collectifs artistiques et des équipes de théâtres, des éducateurs, des enseignant.es seraient traversés par une intuition, ou une conviction :
Le théâtre a à voir et faire avec l’éveil des consciences.
Celle des enfants et des adolescents en particulier.

En 2017, nous dirions : dans le fracas, le tumulte, la crainte et la terreur qui meurtrissent avec cynisme le monde,  d’un continent à l’autre, chacun.e pourrait agir à son endroit, avec pour armes la ténacité et l’audace, afin que le jeu, les langues, les espaces poétiques, les corps du théâtre bousculent croyances et certitudes dans les inouïs de l’art.

En 2017, nous dirions : quand les premiers droits bafoués sont ceux des enfants, l’école aurait pour mission politique d’inviter les écritures et les symboliques du théâtre, qui donnent la parole, le pouvoir de penser et la puissance d’action.

En 2017, nous dirions : réunir nos intuitions, nos convictions, nos questionnements, nos réussites, cela s’appellerait s’associer, adhérer, plus pour coopérer que pour consommer. Nous évoquerions nos espoirs, nos vacillements et nos frémissements face aux palpables dangers. A l’ANRAT, ce serait possible, car notre tout serait plus que la somme des actes individuels.

En 2017, nous dirions : puisque notre pays va se doter de nouveaux gouvernants, nous nous manifesterions auprès de ceux qui y prétendent, nous leur tendrions notre manifeste pour une éducation par le théâtre et pour l’émancipation des [jeunes] esprits.

En 2017, nous disons : nous ne sommes pas seuls, nous sommes des milliers ou dizaines de milliers, professionnels du théâtre, professionnels de l’éducation et de la recherche, professionnels de la culture et de la médiation ; et tout près ou guère plus loin, les poètes, et celles et ceux de la danse, du cirque, du livre, de la musique, de la marionnette, du cinéma, des arts plastiques, de la création jeune public, du soin, de l’idéal démocratique.

En 2017, nous sommes nombreux, défions la peur, osons !

Katell Tison-Deimat
Coordinatrice arts et culture à OCCE-THÉÂ
Vice-présidente de l’ANRAT

Ethique de l'accompagnement et agir coopératif

 

Dernières mises en ligne

Les documents du colloque international tenu à Tours du 26 au 28 mai 2016 sont accessibles librement sur le site officiel du colloque.

 [Les actes du panel "L'appel bio-graphique" (groupe ASIHVIF) : Pratiques du récit de vie en formation articulées à des questions d'accompagnement]

 

Représenter les récits et histoires de vie

 

♦ Proposition de contribution de Daniel Feldhandler, membre du bureau ASIHVIF, pour le colloque "Éthique de l’accompagnement et agir coopératif" devant se tenir à Tours du 26 au 28 mai 2015

 

Rencontre annuelle de praticiens en Playback Theatre à Hambourg (RFA)

Thème: Heimathafen!

Date: 27 - 29 novembre 2015

Langues de travail : Allemand et Anglais

http://www.playbacktheaternetzwerk.de/

La représentation de récits et histoires de vie, ses potentialités en tant que vecteur de changement social pour accompagner la mise en récit de soi, les transformations individuelles et sociales, le dialogue intergénérationnel, la médiation transculturelle dans des situations de mobilité et de migration.

Le dispositif dramaturgique induit une forte dynamique intersubjective et réflexive.

Ce théâtre de récits de vie favorise la création d’un espace privilégié, espace de reliance, de médiation et de biographisation. La démarche invite à assumer son histoire personnelle à travers nos récits de vie et nos histoires singulières. La méthode crée un espace potentiel pour la rencontre d’individus et de groupes. Elle encourage au dialogue, en reliant les uns et les autres dans une affirmation de leur rôle de sujets co-créateurs de leur histoire et de leurs récits de vie.

Le playback theatre en tant que théâtre-récit se trouve à la croisée de plusieurs champs: société, éducation, action culturelle, intervention sociale. D’abord implantées dans les pays anglophones, puis germanophones, ces pratiques sont aujourd’hui présentes dans plus de soixante pays du monde entier.

Contact pour complément d’information:

Daniel Feldhendler, membre du CA de l’ASIHVIF,

Et de l’association International Playback Theatre Network (IPTN)

Co-fondateur de l’association et du réseau-école Playback-Theater-Netzwerk (PTN e.V.)

http://www.playbacktheaternetzwerk.de/

E-Mail: feldhendler@googlemail.com

Jacques Ardoino nous a quittés

 

Hommage à Jacques Ardoino

Jacques Ardoino l’un des fondateurs des sciences de l’éducation, ouverte à la vie et à sa complexité, est décédé le 20 janvier 2015. Christian  Verrier et Jean-Louis Legrand lui rendent hommage.

 [Document tiré du site LE JOURNAL DES JEUNES CHERCHEURS : l’entretien de Jacques Ardoino réalisé par Christian Verrier et René Barbier à l’ESCP-EAP.]

Solidarité et démocratie sous l'arbre à palabres interculturel

Table Ronde organisée à l’Auditorium de la Maison Internationale de Rennes le 10 décembre 2014 

.... Après avoir rappelé le concept africain d’Arbre à palabres désignant les pratiques ancestrales où s’échangeaient les nouvelles, se discutaient les affaires et se prenaient les décisions importantes sous un arbre (tamarinier, baobab…), Fatimata  Hamey-Warou a alors exposé l’historique du développement de ce projet d’Arbre à Palabres interculturel, projet sur lequel elle a été recrutée en CDI à l’UAIR. Il s’agissait aussi, pour elle, de montrer l’apport enrichissant qu’une immigrante, à l’instar d’elle-même, pouvait apporter à la réflexion sur la démocratie en Europe et plus particulièrement en France et d’abord dans la ville de Rennes. Elle y a mis en place sous l’égide de l’UAIR des arbres à palabres interculturels avec les structures existantes dont la Direction des quartiers Nord-Ouest de Rennes, les CCAS (Villejean, Maurepas) et plus récemment du Ty Blosne, ainsi que la Maison de retraite de St Cyr, et même un Conseil des sages des quartiers Nord-Ouest de Rennes. Elle a su adapter son projet au contexte de chaque quartier et/ou structures lui faisant appel ...

Le Breton-Brésilien Christian Leray, ses mots, sa vie : quelle histoire !

♦ Un billet de Michel Rouger paru sur le site "Histoires ordinaires"

 

« Tu seras picaù ! » - tailleur de pierre en gallo, le parler de Haute-Bretagne - avait dit sa grand-mère. Christian Leray est devenu sociolinguiste, spécialiste du langage. Il a d'abord renié les mots de son enfance combattus par l'école puis, une fois devenu pédagogue, les a retrouvés, les a partagés avec des élèves désorientés, s'est lui-même ouvert au monde, a découvert le peuple brésilien, a commencé à raconter des vies. L'humaniste Christian Leray est un spécialiste des « histoires de vie ».

Sa vie, à lui, c'est celle d'un gamin extrait du pays du granit, à Parigné, près de Fougères. Un monde pauvre, à la vie dure : à ses 11 ans, en 1958, son père maçon perd un bras, l'argent devient un peu plus rare. Si la grand-mère, matriarche, le voit en futur picaù, le grand-père, « résistant culturel » comme dit son petit-fils aujourd'hui, l'initie à la musique, crée une passerelle avec l'extérieur : ses absences de journalier agricole entraîne l'enfant dans des rêves de voyages que nourrissent aussi les saltimbanques des petits cirques qui passent à Parigné....

« Brésil : Education & Citoyenneté »

(sur la photo : Marie-Agnès Bougeard, professeure de Français,  Christian Leray, sociolinguiste, Jean-Marc Vanhoutte, sociologue et Leila Xavier, chercheuse de l'université fédérale de Rio)

Compte rendu de la table ronde qui s'est tenue le 10 novembre 2014 à l'Université Rennes 2 à l'initiative de l’AR2, l’UAIR, Le Collectif Brésil, ASIHVIF-REHVIE (Recherche sur les Histoires de Vie) et le Réseau RECit des Ecoles de Citoyens.

Raconter l’école. À l’écoute de vécus scolaires en Europe et au Brésil

 

Présentation par Martine Lani-Bayle du livre de Martine Lani-Bayle et Maria Passeggi lors de l'Assemblée générale d'ASIHVIF le 15 novembre 2014

Avant, Auprès et Après (Au-delà) le Récit Biographique

Les actes du symposium tenu du 6 au 9 mars 2014 par ESREA – European Society for Research on the Education of Adults - Conférence annuelle Université de Magdeburg (Allemagne)

ActesESREAmars2014ActesESREAmars2014 [2.088 Kb]

La recherche biographique aujourd'hui : enjeux et perspectives

 

Colloque organisé les 18, 19 et 20 mai 2011 à LILLE-Nouveau siècle (France) par
­­

 

  • le Laboratoire CIREL - Université de Lille 3 
  • le Centre interuniversitaire EXPERICE - Universités de Paris 13/Nord - Paris 8 
  • le Laboratoire de Changement social - Université de Paris VII 
  • l'Association ASIHVIF-RBE 
  • Le sujet dans la cité - Revue internationale de recherche biographique 
  • l'ENPJJ (Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse)

 

L’objet de ce colloque international est de tenter de mieux situer le champ et les objets de la recherche biographique au sein des sciences humaines et sociales et d’en identifier les enjeux et les perspectives. En d’autres termes, il s’agira de préciser quel espace de recherche peut être reconnu à la dimension biographique dans le champ des sciences humaines et sociales. Nous interrogerons donc l’état des recherches dans un domaine qui déborde les seules frontières de l’usage des histoires de vie en formation et qui trouve aujourd’hui à se développer largement dans les sciences sociales (littérature, philosophie, sciences du langage, sciences de l’éducation, anthropologie culturelle, ethnographie, psychologie sociale, sociologie qualitative et clinique, etc. ), alors que les dernières décennies ont été marquées par un infléchissement des approches structuralistes au bénéfice d’un « retour du sujet » et d’une attention portée aux approches narratives.

Sans prétendre épuiser les problèmes posés par la thématique du colloque, trois axes de travail orienteront la réflexion proposée :

  • Recherche biographique et réflexivité
  • Recherche biographique et relations entre individus et sociétés
  • Recherche biographique et intersubjectivité

Les communications en 3 volumes

     

Séminaire de recherche et de formation à la recherche biographique

 

Quatre rencontres organisées par l'ASIHVIF en collaboration avec l’Ecole doctorale ERASME de Paris 13/Nord, le laboratoire EXPERICE (Paris 13/Nord-Paris 8), la revue internationale de recherche biographique Le sujet dans la Cité.
 

  • 16 janvier : "La clinique narrative"
  •  13 mars : "Enjeux sociopolitiques du récit biographique"
  • 5 juin : "La recherche biographique en éducation" 
  • 21 novembre 2009 : "La recherche biographique dans les sciences humaines et sociales"

Plus de 90 personnes ont assisté à chaque rencontre du séminaire. La salle étant limitée à 90 places, ce sont près de 40 personnes inscrites en liste d'attente qui n'ont pu participer à chaque séance.

 

 

Engagement en formation, dynamiques identitaires et transformation biographique

 

Le 17 novembre 2009 à Genève (SUISSE)

Extrait de la présentation de la journée : ....Cette journée d'étude s'attachera à dégager les éléments constitutifs de ces nouvelles dynamiques identitaires ey les transformations biographiques qui leur sont associées, et les enjeux spécifiques de la formation dans ces perspectives.Journée d'études organisée par l'équipe MIMESIS et FORMATION, en partenariat avec le Laboratoire RIFT et ASIHVIF, Université de Genève sous la direction de Jean-Michel BAUDOUIN (Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université de Genève) et Guy de VILLERS (Professeur émérite à l’Université Catholique de Louvain la Neuve).

 

 

Vivre - Survivre - Récits de résistance

 

Le 28 mars 2009, journée d'études de l'ASIHVIF sous la direction de Christine DELORY-MOMBERGER, Christophe NIEWIADOMSKI, avec des interventions de Vincent de GAULEJAC, Guy de VILLERS, Michel AGIER, Janine ALTOUNIAN, Lise POIRIER-COURBET, Jean ARLAUD

Extrait de la présentation :
"Quelles sont les conditions de possibilité et quels sont les enjeux du « récit de la vie » dans les situations de souffrance physique, psychique ou morale ? Lorsqu’elles défont les ressources même du « vouloir vivre », comment les situations de marginalité, de précarité et de souffrance peuvent-elles encore être racontées ? Pour les hommes et les femmes blessés par la vie et par le monde, le récit peut-il être un lieu de résistance et de reconstruction de soi et du monde autour de soi ? En interrogeant les contextes sociétaux et les dimensions tant personnelles que sociales de la parole biographique en situation parfois extrême, cette journée se donne pour objet d’examiner les effets de déliance et de reliance du récit entre « vivre et survivre »."